Deux fois plus d’investissements à Senneterre en 2017

Deux fois plus d’investissements à Senneterre en 2017
lundi 12 février 2018
Le Service de l’urbanisme a remis son bilan de l’année 2017. Un total de 249 permis a été émis pour une valeur de 7 578 628 $. En 2016, 292 permis avaient été émis pour une valeur de 3 605 089 $. La construction de la deuxième phase du pavillon Desjardins pour la corporation Îlot d’or ainsi que le Centre culturel Shabogamak par le Centre d’entraide et d’amitié autochtone auront contribué à cette augmentation. « Une ville croît grâce aux investissements et 2017 fut une excellente année en ce sens » de dire le maire de la Ville de Senneterre, M. Jean-Maurice Matte.

La modernisation des règlements d’urbanisme et le resserrement des règles de salubrité auront également marqué l’année 2017. « De nouvelles mesures touchant les bâtiments accessoires (garage et remise) ont probablement contribué à l’augmentation des demandes de permis de construction, soit 42 permis émis en ce sens comparativement à 15 l’année précédente », a mentionné Mme Carol-Anne Langlois, responsable de l’urbanisme à la Ville de Senneterre. De plus, huit permis de démolition, ont fait disparaître du paysage Senneterrien autant de bâtisses vétustes.

Pour 2018, le Service de l’urbanisme rappelle que les programmes de rénovation commerciale, d’enseignes et de construction résidentielle sont toujours en vigueur. Il rappelle aussi l’importance de prendre un permis pour s’assurer de la conformité des travaux et ainsi éviter de désagréables surprises.

À l’aube du 100e anniversaire, la Ville sollicitera la collaboration citoyenne pour que l’embellissement soit une priorité pour tous.

Cliquer ici pour consulter le document






retourner à toutes les nouvelles +
2018.11.20
Centre de promotion, de valorisation, de formation et d’éducation des aires protégées du Québec
Senneterre, futur lieu d’accueil d’un Centre de promotion, de valorisation, de formation et d’éducation des aires protégées du Québec?

La Ville de Senneterre a donné le mandat, lundi soir au Groupe GID Design de développer un argumentaire en faveur de l’implantation d’un Centre d’interprétation sur les aires protégées de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord du Québec, à Senneterre. De par sa position géographique, Senneterre se retrouve au carrefour d’un nombre important d’aires protégées, de refuges biologiques et d’autres formes de protection territoriale. Cette situation unique lui confère un caractère particulier servant de base pour la mise en place de cette infrastructure.

Cliquer ici pour consulter le document
2018.11.14
Rencontre publique sur l'avenir de l'église St-Paul de Senneterre
C'est mardi le 13 novembre que se tenait une rencontre publique citoyenne pour exposer les projets de rénovation et d'aménagement de l'église St-Paul de Senneterre. Organisée par la Ville en collaboration avec le conseil de fabrique, cette rencontre avait comme objectif d'exposer la phase 1 du projet qui comportera 3 phases. 

Pour M. Clément Pilote, président de la fabrique, le statu quo n'était plus possible : « Financièrement, il devenait de plus en plus difficile de joindre les deux bouts et dans les dernières années, toutes les options étaient sur la table incluant une fermeture définitive du bâtiment. » a-t' il mentionné. « L'implication de la Ville, financièrement et au niveau de l'accompagnement du projet, a été une véritable bénédiction pour nous. » 

Cliquer ici pour consulter le document

consulter toutes les nouvelles +