Le comité de vigilance en santé de Senneterre souhaite que les services de proximité demeurent une priorité régionale

Le comité de vigilance en santé de Senneterre souhaite que les services de proximité demeurent une priorité régionale
lundi 12 juin 2017

Le comité de vigilance en santé de Senneterre souhaite que les services de proximité demeurent une priorité régionale pour le nouveau président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue

Lors d’une récente rencontre, le comité de vigilance en santé de Senneterre a pris acte de la volonté du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) de faire des services de proximité, une priorité. 

Longuement débattus par Senneterre, les services de proximité, assurés par le CISSSAT à Senneterre, permettent à la population locale de profiter d’un maximum de services sans avoir à parcourir les 70 kilomètres qui les séparent de l’hôpital le plus proche. 

Pour ce faire, le recrutement de médecins demeure la base d’un service de proximité et il est important qu’une stratégie servant à répondre aux départs des médecins locaux soit mise en place. « La nomination de M. Yves Desjardins au poste de président-directeur général du CISSSAT est rassurante, car il connaît nos besoins et lors d’une rencontre tenue le 26 avril 2017, il s’est montré totalement en accord avec la position du président-directeur général sortant et du président du conseil d’administration à faire des services de proximité une priorité » a dit le maire de la Ville de Senneterre, M. Jean-Maurice Matte.

Le comité souhaite qu’il y ait une continuité dans les actions entreprises par le président-directeur général sortant, M. Jacques Boissonneault. De plus, il tient à offrir tout son support à M. Yves Desjardins, ainsi qu’à son équipe, pour le meilleur intérêt de la population de Senneterre et de la région.

Cliquer ici pour consulter le document






retourner à toutes les nouvelles +