Boralex cherche à innover en matière d'approvisionnement en résidus

Boralex cherche à innover en matière d'approvisionnement en résidus
mardi 29 novembre 2016
Boralex opère la centrale thermique de Senneterre depuis une quinzaine d’années et y emploie actuellement 30 personnes. La transformation profonde de l’industrie forestière, au cours des dernières années, incite Boralex à innover en matière d’approvisionnement en résidus. L’entreprise a donc entamé les démarches nécessaires pour accéder au processus d’obtention d’un permis de plan de récolte aux fins d’approvisionnement d’une usine (PRAU) auprès du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Ce permis permettra à Boralex de récolter le bois rond et la biomasse résiduelle laissés par les bénéficiaires de garanties d’approvisionnement sur les parterres de coupes.

« L’un des enjeux importants de notre compagnie est la quantité et la qualité de la biomasse livrée à notre usine » a mentionné M. Mario Geoffrey, directeur de la centrale. Boralex consomme 300 000 tonnes de biomasse par année avec lesquelles elle produit annuellement 145 000 MW d’électricité distribués sur le réseau public d’Hydro-Québec. « Ce permis améliorera la qualité du matériel et par le fait même, le rendement de notre centrale » a-t’il ajouté.

Depuis juin 2016, l’entreprise a investi plus de 800 000 $ pour l’avancement de ce projet, entre autres pour l’acquisition d’équipements forestiers et l’aménagement d’une aire d’entreposage et de transition de bois. De plus, ce qui s’apparente à un centre de valorisation de la fibre a permis la création de cinq nouveaux emplois à Senneterre.

« En plus de nettoyer la forêt après la coupe et de favoriser son réaménagement, Boralex rend disponibles, en bois rond, des volumes nécessaires au fonctionnement d’entreprises ailleurs en région » a mentionné M. Jean-Maurice Matte, maire de la Ville de Senneterre. « Ces volumes maintenant accessibles pourraient aussi servir, éventuellement, à développer de nouveaux projets chez nous. »

Forte de son entrepreneuriat en misant sur l’innovation, Boralex vise à consolider son approvisionnement tout en favorisant la commercialisation de résidus qui, autrefois demeuraient en forêt, afin de générer une économie locale structurante.
 

Cliquez ici pour consulter le document






retourner à toutes les nouvelles +
2018.06.05
La Ville de Senneterre dépose son rapport financier 2017 : surplus financier de 285 000 $
La Ville de Senneterre a déposé lors de la séance du conseil municipal tenue le 4 juin dernier, le rapport financier de la municipalité pour l’exercice financier terminé le 31 décembre 2017.

L’année 2017 se termine avec des revenus de 6 955 467 $, soit une hausse de 179 955 $ par rapport aux revenus budgétés. La hausse des revenus est principalement due à un remboursement fait par le gouvernement via le programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) pour des travaux faits en 2016 et par la contribution de la Municipalité de la Paroisse de Senneterre à l’asphaltage de la montée Saint-Louis.

La hausse des revenus, jumelée à une saine gestion des dépenses, permet à la municipalité de conclure l’année avec un excédent de fonctionnement de 284 683 $. Ces sommes serviront à la Ville pour continuer l’amélioration de ses infrastructures en vue du 100e anniversaire qui sera célébré l’an prochain.

Cliquer ici pour consulter le document
2018.05.29
Adoption d'un règlement relatif au taux du droit de mutation applicable aux transferts dont la base d'imposition excède 500 000 $
La Ville de Senneterre tient à informer tous les notaires qu’elle vient d’adopter le règlement no 2018-651 relatif au taux du droit de mutation applicable aux transferts dont la base d’imposition excède 500 000 $.

Cliquer ici pour consulter le document

consulter toutes les nouvelles +