Le maire de la Ville de Senneterre satisfait du plan d'aide fédéral pour l'industrie du bois d'oeuvre

Le maire de la Ville de Senneterre satisfait du plan d'aide fédéral pour l'industrie du bois d'oeuvre
jeudi 01 juin 2017
Le maire de la Ville de Senneterre accueille favorablement le plan d’aide fédéral de 867 millions $ sur trois ans à l’industrie forestière, annoncé aujourd’hui par le gouvernement fédéral.

Il est particulièrement satisfait de l’aide directe de plus de 600 millions $ annoncée pour le secteur forestier sous forme de prêts et de garanties de prêts, une demande qu’il a répétée à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Au fil des représentations effectuées auprès du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, du premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau, et de l’ensemble de la députation provinciale et fédérale, les sommes allouées à l’innovation et à la diversification commerciale, ainsi qu’au soutien pour les travailleurs des régions affectées sont également les bienvenues.

Dans un contexte de consolidation de l’industrie forestière locale, la Ville de Senneterre souhaite que Produits forestiers Résolu saisisse cette opportunité que lui offre ces programmes d’aide pour diversifier sa production, développer de nouveaux créneaux et innover. « Dans sa volonté de bâtir un complexe de sciage et de rabotage d’envergure à Senneterre, Produits forestiers Résolu doit se positionner avantageusement auprès des gouvernements provincial et fédéral et aller chercher le maximum de ces plans d’aide pour le bénéfice des travailleurs, de la communauté et de son entreprise », a mentionné M. Jean-Maurice Matte, maire de la Ville de Senneterre.

Cette annonce survient alors que le département du Commerce des États-Unis devrait annoncer, le 23 juin prochain, l’ampleur des droits antidumping qui seront imposés sur le bois d’œuvre québécois et canadien exporté aux États-Unis. Ceux-ci s’ajouteront aux droits compensateurs de 20 % annoncés à la fin avril.

Rappelons que lors de la mission menée il y a quelques semaines à Washington sur cet enjeu et à laquelle était présent M. Jean-Maurice Matte, l’Union a convenu, avec les élues, élus et partenaires forestiers américains, de la nécessité de parvenir à un accord négocié sur le bois d’œuvre résineux qui respecte les intérêts des communautés forestières des deux côtés de la frontière, plutôt que de laisser les tribunaux trancher.

Cliquer ici pour consulter le document







retourner à toutes les nouvelles +