Le maire, M. Jean-Maurice Matte, défend les intérêts forestiers de la Ville de Senneterre et de la région de l’Abitibi-Témiscamingue à Ottawa

Le maire, M. Jean-Maurice Matte, défend les intérêts forestiers de la Ville de Senneterre et de la région de l’Abitibi-Témiscamingue à Ottawa
jeudi 09 février 2017
Le maire de la Ville de Senneterre, M. Jean-Maurice Matte, a profité d’une mission à Ottawa, les 7 et 8 février derniers, pour inviter l’ensemble des députés fédéraux du Québec à prendre fermement fait et cause pour les communautés forestières du Québec.

Le maire faisait partie d’une délégation d’une dizaine de maires siégeant au Comité sur la forêt de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), qui étaient de passage sur la colline du Parlement dans le cadre des négociations en cours entre le Canada et les États-Unis pour conclure un nouvel accord sur le bois d’œuvre résineux.

À l’occasion de rencontres avec les députés québécois et les chefs de tous les principaux partis politiques, ainsi qu’avec les dirigeants de l’Association des producteurs forestiers du Canada, M. Jean-Maurice Matte a rappelé l’importance de l’enjeu du bois d’œuvre pour l’économie de la Ville de Senneterre et de toute la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Le maire a également insisté sur la nécessité qu’un nouvel accord entre le Canada et les États-Unis tienne compte des réalités forestières spécifiques du Québec.

« L’industrie forestière contribue à la vitalité économique de notre région depuis les tout premiers débuts de la Confédération canadienne. Or, alors que la menace d’imposition de tarifs douaniers sur le bois d’œuvre québécois et canadien par les États-Unis s’avère de plus en plus imminente, c’est l’avenir de l’ensemble du secteur forestier et des communautés québécoises qui en dépend qui est aujourd’hui menacé. C’est pourquoi il est impératif que les parlementaires fédéraux, tous partis confondus, fassent front commun pour défendre le régime forestier québécois, de concert avec le gouvernement du Québec, les représentants de l’industrie et l’ensemble des partenaires forestiers », a déclaré le maire Jean-Maurice Matte. 

Cliquer ici pour consulter le document






retourner à toutes les nouvelles +