Le plan de contingence va transformer nos ambulances et nos voitures en corbillards!

Le plan de contingence va transformer nos ambulances et nos voitures en corbillards!
mercredi 13 octobre 2021
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Christian Dubé, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement Legault reculait sur sa décision et repoussait au 15 novembre la date butoir à laquelle tous les travailleurs de la santé devront être obligatoirement vaccinés contre la COVID-19, sous peine d’être suspendus sans solde. Le ministre Dubé a expliqué sa décision en disant qu’il « serait irresponsable de jouer aux dés avec la santé des Québécois. »

Le maire de Senneterre croit que le même raisonnement doit s’appliquer pour les citoyens de sa municipalité et de celles avoisinantes avec le plan de contingence du gouvernement Legault, qui vise à fermer l’urgence 16 heures par jour à compter du 18 octobre. « Le ministre Dubé a raison de dire qu’il ne faut pas soumettre la santé des Québécois au hasard. C’est exactement pourquoi l’urgence de Senneterre doit demeurer ouverte 24/7. Autrement, le gouvernement Legault va jouer à la roulette russe avec la vie des gens et ça aussi, c’est irresponsable », a tonné Jean-Maurice Matte.

Éviter les corbillards
Le maire demande que le ministre Dubé et le premier ministre Legault arrivent au même constat pour l’urgence de Senneterre et comprennent que le plan de contingence forçant la fermeture de l’urgence met en danger la santé et la sécurité de la population. « Messieurs Legault et Dubé doivent éviter que nos ambulances et nos véhicules deviennent des corbillards en route vers Val-d’Or ou Amos à 70 kilomètres de chez nous. Parce qu’avec le plan de contingence, qui est en fait un plan de bris de services, c’est malheureusement ça qui nous pend au bout du nez. C’est une catastrophe annoncée que Christian Dubé et François Legault doivent arrêter immédiatement », de répéter le maire de Senneterre.

Pour tout renseignement
Frédérique Lorrain
TACT
Cellulaire : 450 702-0339
florrain@tactconseil.ca

Cliquer ici pour consulter le communiqué






retourner à toutes les nouvelles +