Desjardins annonce son partenariat dans le projet du Centre de valorisation des aires protégées du Québec à Senneterre

Desjardins annonce son partenariat dans le projet du Centre de valorisation des aires protégées du Québec à Senneterre
mardi 09 février 2021

Senneterre, le 9 février 2021 – Le projet du Centre de valorisation des aires protégées du Québec à Senneterre (CVAP) vient de franchir une étape importante avec l’annonce officielle de l’implication financière de la caisse Desjardins de l’Est de l’Abitibi. En effet, la coopérative a confirmé une somme de 50 000 $ destinée à la réalisation de l’étude de préfaisabilité du projet.
 
Rappelons que depuis 2018, la Corporation de développement économique de Senneterre porte le dossier de la création d’un centre de valorisation des aires protégées du Québec où l’étude, la recherche, la formation, l’interprétation et la sensibilisation de ces territoires seront accessibles au public.
 
« Le projet du CVAP à Senneterre est un projet dans lequel nous avons beaucoup d’espoir. Nous voulons que le Québec se dote d’un centre qui non seulement fera découvrir le réseau des aires protégées à la population, mais qui permettra également de l’étudier, d’en connaître les impacts réels et de contribuer à la diversification de l’économie de la région. Nous sommes très heureux que Desjardins confirme son support au projet par une contribution financière importante », explique Jean-Maurice Matte, maire de la ville de Senneterre.   
 

Desjardins continue de progresser dans la mise en œuvre de ses engagements et mesures concrètes visant à intégrer les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) à son modèle d’affaires pour lutter et s’adapter aux changements climatiques. « La Caisse a mis en œuvre des initiatives en développement durable avec des gestes enlignés par nos engagements. Notre implication dans le projet des aires protégées à Senneterre en est un bel exemple. Nous désirons devenir leaders en développement durable afin de protéger notre grand territoire, notre patrimoine de la biodiversité ainsi que notre génération future », mentionne Geneviève Larche, présidente. Cette contribution est possible grâce au Fonds d’aide au développement du milieu de la Caisse.
 

Fonds du Grand Mouvement

Nous sommes au service des communautés depuis 120 ans. Pour contribuer à soutenir le développement régional et la relance socioéconomique, nous nous engageons à investir 250 M$ jusqu’en 2024 dans des projets qui partagent les priorités des milieux, notamment la jeunesse, le développement durable et l’entrepreneuriat.

 

— 30 —




Sources : Marie-Pier B. Genest Valérie Ciarciello
Agente de développement Conseillère aux communications 
Corporation de développement économique de Senneterre Caisse Desjardins de l'Est de l'Abitibi
Tél. : 819 737-2296, poste 233 819 825-2843, poste 7252244
mpbgenest@ville.senneterre.qc.ca  valerie.ciarcello@desjardins.com






retourner à toutes les nouvelles +
2021.11.16
La Ville de Senneterre investit 70 000 $ dans le parc à jeux d’eau
Lors de la séance du conseil municipal du 15 novembre 2021, la Ville de Senneterre a résolu d’investir un montant de 70 000 $ pour voir la concrétisation du parc à jeux d’eau dans le parc Optimiste.

Au cours des dernières années, la Ville de Senneterre a contribué en amenant les services d’eau et d’égout à ce parc pour un investissement de 25 000 $. Par la suite, un bloc sanitaire a été érigé offrant une toilette accessible aux personnes à mobilité réduite, un lavabo, une table à langer et un grand espace pour se changer; à l’extérieur, deux abreuvoirs et des caméras de surveillance ont été installés, le tout pour un montant de 85 000 $.

Cliquer ici pour consulter le communiqué
2021.11.12
Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue fait faux bond à la Ville
Alors que la collaboration était bonne entre le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) et le comité de travail qui se penche sur des solutions pour rouvrir le plus rapidement possible le centre de services d’urgence, la Ville de Senneterre déplore la volte-face du CISSSAT qui a cavalièrement et unilatéralement mis fin aux travaux du comité, empêchant ainsi la réouverture de l’urgence.

Rien ne laissait présager ce revirement de situation. En effet, lors de la plus récente rencontre entre le comité de travail et le CISSSAT tenue deux jours plus tôt, l’attitude était positive et laissait entrevoir l’annonce d’une réouverture imminente. C’est avec surprise et déception que le comité et la Ville de Senneterre ont appris jeudi matin que le CISSSAT n’irait pas de l’avant avec une réouverture du centre de services d’urgence. 

Cliquer ici pour consulter le communiqué

consulter toutes les nouvelles +